logo-article

Robinson de Guadix

Une adaptation de l'épître d'Ibn Tufayl, Vivant fils d'Eveillé

Jean-Baptiste Brenet

Nouvelle adaptation d’un conte arabe écrit au XIIe siècle par le penseur soufi andalou Ibn Tufayl et auparavant traduit sous le titre Le philosophe autodidacte.

Le Robinson (Havy, Vivant en arabe) dont il s’agit ici est élevé sur une île déserte par une gazelle, et découvre seul « la vérité de l’univers entier » et le Dieu qui l’a conçue de toute éternité. Jean-Baptiste Brenet donne à cette fable la forme d’un monologue en versets qui croise de nombreux thèmes philosophiques et théologiques. Les étapes de la progression d’Havy vers la connaissance y sont empreintes de mysticisme et de poésie.

La philosophe Meryem Sebti a elle aussi beaucoup apprécié l’exercice : « La magistrale adaptation de Jean-Baptiste Brenet révèle, par sa finesse, la puissance littéraire et doctrinale de ce texte foisonnant. Rarement une traduction aura autant servi le texte source. Et permis de comprendre en quoi celui-ci est un chef-d’œuvre. » (Le Monde 04/06/20). On ne saurait mieux dire.
Voir un extrait sur le site de l’éditeur.

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *