logo-article

Enquêtes générales : immersion au cœur de la brigade de répression du banditisme

Raynal Pellicer, Titwane

Le 36 quai des Orfèvres à Paris. L’adresse mythique du siège de la police judiciaire.

Le 36 quai des Orfèvres à Paris. Raynal Pellicer a eu l’autorisation exceptionnelle d’y suivre la Brigade de Répression du Banditisme pendant quatre mois.

Le résultat de son immersion au cœur de ce prestigieux service de police est un « carnet de voyage » illustré par les aquarelles de Titwane.

L’ouvrage nous dévoile le quotidien des enquêteurs, bien éloigné des séries télévisées. Pas de courses poursuites, ni de fusillades. Mais des écoutes téléphoniques, des planques dans des véhicules banalisés, des dossiers à boucler, pour accumuler les preuves nécessaires à la tenue d’un procès.

Et enfin, le flagrant délit, l’arrestation, l’adrénaline, comme une récompense après des mois d’enquête.

Nous découvrons un univers à part, le côté sombre de la société, fait de meurtres, de corruption, de braquages. Policiers et voyous s’y côtoient, créant entre eux des liens particuliers.

Cela devient palpable lors des interrogatoires. L’auteur rend très bien leur atmosphère et la psychologie des protagonistes. Il montre clairement ce qui s’y joue. Un jeu entre policier et voyou. Le premier bluff, le deuxième nie, jusqu’à ce que les cartes soient sur la table. Les deux connaissent les règles de l’exercice et les respectent.

Raynal Pellicer signe avec Enquêtes générales un témoignage rare sur un monde peu connu du grand public.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *