logo-article

Oublier Clémence

Michèle Audin

Quelques lieux, quelques dates, profession, mariage, enfants, c’est tout ce qui reste de Clémence Janet, couturière née à Tournus en 1879 et morte à Lyon en 1901. De ces maigres traces issues de l’état civil, Michèle Audin engendre une enquête historique, sociologique et poétique.

Chaque mot ou expression de cette mince biographie donne naissance à un chapitre qui questionne cette vie disparue et son environnement. Que s’est-il passé à Lyon en 1897, année du mariage de Clémence ? Qu’a noté le père sur l’acte de naissance lorsqu’il a déclaré Louis, leur second enfant ? Au fil des pages, l’auteure renoue les fils délicats d’une vie ordinaire, et emplit nos têtes de points d’interrogation. Que sait-on, au fond, de tous ceux qui nous ont précédé, qui ont habité notre ville, vécu, ressenti, souffert, ri et partagé ? Que restera-t-il de nous, et qui aura la curiosité de s’y intéresser ?

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.