logo-article

Os de lune

Jonathan Carroll

Cullen mène une quête périlleuse pour trouver les Os de lune qui permettront de sauver l'île de Rondua. En rêve.

En rêve ?

Cullen James vit à New-York avec son mari Danny. Ils attendent un enfant.

Elle mène une vie heureuse, plutôt ordinaire. Si ce n’est… une correspondance avec son voisin du dessous, Le garçon à la hachette, emprisonné pour le massacre de sa famille.

Ah, et il y a aussi l’île de Rondua, où elle retrouve régulièrement son fils, Pepsi. En secret rêve.

Des rêves, nombreux, qui forment une intrigue, une seconde vie qui a débuté en même temps que sa grossesse.

En rêve, elle mène une quête, guidée par des animaux parlants : Mr Tracy, le chien au chapeau, Félina la Louve, Martio le Dromadaire… Son aventure débute comme un joli conte pour enfants.

Peu à peu, rêve et réalité semblent se contaminer. Ce sont d’abord des détails, aisément attribuables au hasard, à la coïncidence…

Puis, il y a ce cinéaste, Weber Gregston, qui se met à rêver de Rondua après que Cullen l’a frappé…

L’effroi ne tarde pas à surgir. Dans le rêve comme dans la réalité…

Double suspense, histoire d’amour et d’amitié, Os de lune captive. Un peu à la manière d’un récit de Stephen King qui évoque ainsi sa lecture du roman de Jonathan Carroll :

 Un livre que j’ai dévoré ! Il y a longtemps que ça ne m’était pas arrivé !

 

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *