logo-article

Odilon Redon la nature de l’invisible

Manuela Kahn-Rossi

L’artiste Odilon Redon (1840-1916) se consacre d’abord aux tonalités du noir puis, soudainement, peint une effusion de couleurs lors de la naissance de son fils.

Redon vécut une enfance traversée par la maladie et l’isolement. Ce qui, selon lui, était la cause de son état dépressif permanent.

Cette intériorité douloureuse trouva une échappatoire  dans l’art avec des lithographies, des eaux-fortes, des encres et des dessins au fusain. Les thèmes varient de l’enfant menacé à « l’araignée souriante ». Ces œuvres sont toutes en nuances de noir.

L’évocation de la dépression disparait progressivement dans les écrits de l’artiste à son mariage. Dès lors, aquarelles, pastels ou huiles se parent de couleurs vives avec des sujets évoquant la vie intérieure, la bible, la mythologie, le voyage ou les rêves. Les bouquets de fleurs et les femmes sont des sujets récurrents et sensibles.

Marcel Duchamp reconnaitra souvent l’apport de Redon dans ses propres  réalisations.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *