logo-article

Nick Cave, Mercy on me

Reinhard Kleist

Quand Nick Cave, monument musical énigmatique, se raconte dans une BD bien barrée...

Avec cette sublime autobiographie, Kleist à qui l’on devait déjà l’excellente BD Johnny Cash : I see a darkness nous offre une plongée vertigineuse au cœur de l’imaginaire du chanteur australien. S’imprégnant du talent de conteur de Nick Cave qui parvient à insuffler la vie aux personnages de ses chansons, Kleist fait, au fil de cette biographie mêlant souvenirs et affabulations, surgir les figures emblématiques des titres du chanteur : Elisa Day (la rose sauvage de Where the wild roses grow), Jangling Jack, l’étranger de The red right hand, Euchrid, le personnage de son 1er roman… comme autant d’avatars de lui-même ou de démons à affronter.

Une œuvre fiévreuse et sombre à l’image de l’univers de Nick Cave qui, si vous la lisez en anglais, parvient à convoquer la voix du chanteur à chaque page. Une merveille.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *