logo-article

New ways out

The Belbury Poly

Empreint de nostalgie, celle des années 70-80 ou plus exactement la nostalgie du futur tel que rêvé dans les années 70-80, la musique de Belbury Poly n'est pas à un paradoxe près.

Inspiré de l’esthétique de la musique d’illustration sonore (library music) de ces années là, de la magie que représentaient les nouvelles (et désormais antiques) technologies, le groupe anglais mené par Jim Jupp conçoit ses albums comme autant de bulles temporelles où cohabitent synthétiseurs analogiques, mélodies naïves et harmonies à effet madeleine.

Bien des choses ont été dîtes sur le retour en arrière, le goût pour le rétro, l’obsession d’un passé insaisissable, de son essence. Pendant combien de décennies va-t-on digérer et revivre les précédentes ? Le jeu de l’aller-retour semble sans fin.

Ce court essai d’Adrian Shaughnessy sur le site The Design Observer (en anglais) synthétise(ur) avec brio le paradoxe de cette fascination.

Mais revenons à 1976 1986 2016. « New ways out » sort sur le label Ghost Box, spécialiste des pépites anachroniques. Et c’est un condensé d’electro pop savoureuse et planante.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *