logo-article

Modern fiction

Ducks Ltd.

Sur Modern fiction, leur premier album, les deux canadiens de Ducks Ltd. déploient leur éventail jangle pop avec dix bombinettes aussi véloces qu’entêtantes.

Venu de Toronto, le duo Ducks Ltd. ravive une flamme autrefois allumée par Flying Nun Records et Sarah Records. Ces labels (néo-zélandais pour le premier, anglais pour le second) ont révélé les courants jangle, twee et kiwi pop – sous-genres de l’indie pop – caractérisés par des assauts de guitares carillonnantes et de lampées de mélodies douce-amères.

Tom McGreevy (chant, guitare, basse, clavier) et Evan Lewis (guitare, basse, programmation) partagent leur amour de ces scènes des années 80 et 90 et forment Ducks Unlimited, puis Ducks Ltd. en 2018. L’année suivante, le duo publie lui-même son premier EP “Get bleak” (à écouter sur la plateforme DiMusic) ; puis signe sur le label américain Carpark records pour publier enfin son premier long format.

Avec “Modern Fiction“, le duo propose tout simplement une collection de purs tubes indie pop. Sur un lit de guitares cristallines et de rythmiques fougueuses, Tom McGreevy dépose sa voix d’un ton à la fois naïf et mordant. Ses mélodies, en apparence joyeuses, révèlent un propos acerbe sur la solitude, l’apathie et la dépression contemporaine. L’album séduit encore par une formidable mise en son (tourbillon de guitares grésillantes, raideur des beats programmés, justesse des choeurs et des arrangements de cordes), et un parfait équilibre couplets/refrains/chorus. Difficile de ne pas succomber à 18 cigarettes, Under the rolling moon, ou encore Always there, sommets d’un disque franchement addictif.

Avec ce premier album, McGreevy et Lewis se placent en dignes héritiers des Chills, Bats, et autres Go-Betweens. Mais ils le font avec une malice qui seule leur appartient, avec des chansons imparables, aussi véloces qu’entêtantes. Ducks ducks go !

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.