logo-article

Mauthausen

Iakovos Kambanellis

Revenir à la vie après le pire

Les récits consacrés aux camps de concentration sont maintenant légion et quelques uns d’entre eux sont restés célèbres comme le remarquable Si c’est un homme de Primo Levi.Mauthausen, paru depuis peu , vient prendre sa place auprès des chefs d’oeuvre recensés.Si l’arbitraire de la folie concentrationnaire et son horreur transit parfois le lecteur il y est également question de toute une palette de sentiments divers, exacerbés par la situation et qui prennent la forme de la solidarité, de l’amitié, de l’amour, ou de la folie, de la vengeance.L’auteur les restitue avec beaucoup de justesse.De plus, ce qui fait aussi la spécificité de ce livre, c’est la large part qui est consacrée à ce qui se passe après la libération du camp quand on peut à nouveau s’autoriser à vivre:un repère roboratif pour notre temps de crise.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.