logo-article

Jauja

Lisandro Alonso

Western métaphysique. Le cinéma d'Alonso parle des franges, des limites entre le sauvage et le civilisé. Ces lieux où l'on se perd, et qui mène à l'errance.

Entrer dans ses films c’est accepter de ne pas (tout) comprendre, de se laisser porter, par les paysages et par les corps en mouvement. Ici encore le cinéaste argentin trouble, évoque plus qu’il ne montre. Habituellement, il filme des inconnus, des acteurs amateurs. Mais pour la première fois, il dirige une star internationale : Viggo Mortensen. Celui-ci apparait incertain, gauche, hésitant. Il interprète un capitaine danois venu en Patagonie, en tant qu’ingénieur (ou géographe), et accompagné de sa fille adolescente. Une nuit elle disparait, il part à sa recherche, et s’enfonce dans le désert argentin…

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *