logo-article

Les orphelins de Sankara

Géraldine Berger

En 1986, Thomas Sankara, président du Burkina Faso, envoya 600 enfants à l'école révolutionnaire à Cuba pour apprendre un métier puis revenir au pays et œuvrer à sa reconstruction.

Si le départ et les débuts furent difficiles, ils prirent vite à cœur leur mission, soutenus par Fidel Castro lui-même et Sankara qui leur rendit visite. Mais l’assassinat du président en 1987 va en décider autrement, et ces « espoirs » de la nation devinrent des orphelins indésirables pour le nouveau régime de Blaise Compaoré. Au bout de leur formation, ils parvinrent à revenir mais leurs diplômes n’étaient pas reconnus et se fut le début d’un long combat notamment au sein d’une association d’entraide. Géraldine Berger dresse le portrait de ces femmes et de ces hommes oublié.e.s, profondément attaché.e.s à leur « père » et à son héritage. Une histoire incroyable, un film émouvant, où les images d’archives ensablées presque effacées, symbolisent cette mémoire enfouie. (Primé au Festival International de films d’Histoire de Pessac)

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *