logo-article

Les jeunes et la guerre d’Algérie

Paul Max Morin

Ce livre donne la parole aux jeunes de 18 à 25 ans à propos de la guerre d’Algérie.

Faisant le constat que 39% des jeunes français ont un lien familial avec cette histoire, l’auteur mène une enquête pour savoir ce qu’ils en savent, ce qui leur a été transmis par leurs familles, comment ils l’interprètent et vivent avec cet héritage intime et collectif. Il aide à saisir en quoi la mémoire ou le silence influent sur nos identités, quelles socialisations politiques naissent de ce contexte, et quelles tensions aussi. Finalement, au fil des mots de ces petits-enfants de pieds noirs, harkis, appelés, militants FLN ou OAS, c’est une histoire en voie de « normalisation » et d’apaisement qui apparait, relativisant une « guerre des mémoires » trop souvent instrumentalisée. C’est enfin une belle exploration de la part algérienne de la France qui est en œuvre.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.