logo-article

Les fleurs de la ville

Ecrit par Jon Arno Lawson; illustré par Sydney Smith

Un doux rappel de l’importance de savoir s'arrêter et prendre le temps

Le livre “les fleurs de la Ville”, met admirablement en scène une petite fille habillée d’un sweat à capuche rouge qui rentre chez elle avec son père. Alors que ce dernier porte le sac de victuailles et semble totalement absorbé par sa discussion sur son téléphone mobile, elle remarque des fleurs sauvages qui poussent dans les nombreux interstices des rues de la ville. Elle les cueille, en fait de petits bouquets, puis distribue les fleurs sans mot dire.

Ce délicat livre d’images n’a pas besoin de texte pour transmettre son message implicite mais puissant. En effet, il met en exergue avec une grande finesse, comment une petite fille sait spontanément s’arrêter pour remarquer et partager l’éclat de la vie. Elle comprend d’instinct qu’il y a de la beauté tout autour d’elle, parfois dans des endroits surprenants, inattendus. A travers cette histoire les personnages nous font prendre conscience qu’il est important de s’attarder afin de remarquer et d’apprécier notre environnement. Que l’on peut facilement partager les belles choses qui s’offrent à nous avec les autres. Au début du livre, la seule touche de couleur est le sweat rouge de la petite fille. Sinon, tout est en noir et blanc. Ainsi, la fillette dans sa veste rouge se démarque pleinement, tout comme les fleurs délicatement colorées qu’elle cueille. Puis, au fur et à mesure que l’histoire progresse, l’illustrateur Sydney Smith ajoute de plus en plus de couleurs. Les fleurs sont des plus ordinaires, soulignant ainsi la simplicité et la finesse quotidienne de la beauté. Une histoire pleine de poésie et de tendresse.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.