logo-article

Amours

Léonor de Recondo

La grossesse non désirée d’une femme de chambre, sa soumission au droit de cuissage par son patron, un couple en mal d’enfant : l’écrivain nous plonge dans le huit clos du maison bourgeoise au début du XXe siècle, ou le manque de désir des uns révélera le désir invincible chez les autres.

Situé dans le cher, dans les années 1900, l’histoire nous transporte chez Anselme et Victoire. Jeune couple, que peu de choses rapproche, si ce n’est le désir d’intégration sociale. Pour paraître en société, il leur faut celer leur mariage en procréant. Mais l’enfant tarde à venir. Céleste, jeune femme de chambre qui subit le droit de cuissage de son patron, tombe alors enceinte contre son grès. Cet évènement déclencheur bouleversera à tout jamais cette petite société. Céleste accepte la proposition de ses patrons de cacher cette grossesse et de simuler la grossesse de Victoire. Ce mensonge cruel ne laissera personne indemne, mais il fera naître une passion absolue entre les 2 femmes, chacune malmenée par Anselme, notaire et maître de la maison. Deux personnalités qui trouveront dans cet événement phare une manière de s’affirmer.

Auteur du roman introspectif sur Michel-Ange Pietra viva, Leonor de Recondo revient avec une œuvre au style ramassé, mais fluide. Elle jette un regard critique sur une société meurtrie par les silences et les secrets, et où la bienséance et les convenances sociales dictent les rapports humains.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.