logo-article

Le Lâche

Jarred McGinnis

Jarred McGinnis nous livre un roman de formation à l’humour cinglant, percutant et sensible et qui évite avec brio l’écueil du pathos.

Suite à un accident de voiture, Jarred, 25 ans, apprend à son réveil à l’hôpital qu’il a perdu l’usage de ses jambes  et que la personne qui était à ses côtés est décédée. En fauteuil roulant, il décide alors de faire appel à son père qu’il n’a pas vu depuis dix ans pour venir le chercher.

Raconté ainsi, le pitch peut faire fuir mais ce roman n’est absolument pas glauque. Centré sur la relation père-fils, le récit n’est pas exempt de choses dures, comme l’alcoolisme, le deuil, l’adolescence torturée et la souffrance induite par la différence. Mais il reste néanmoins lumineux, empli d’énergie et de tendresse entre expressions maladroites de l’amour et rédemption.
Même si elle mélange les époques, la construction reste fluide, et la lecture facile grâce à  l’écriture dialoguée et cinématographique. L’humour noir empêche tout apitoiement.

Sacré meilleur livre 2021 par the Guardian et la BBC, le lâche vient de recevoir en France le très mérité prix du Premier Roman Etranger 2022.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.