logo-article

L’art de durer

Le fascisme au Portugal

Fernando Rosas

Voici un livre précieux, car il manquait véritablement à l’histoire du Portugal celle de la dictature de Salazar qui dura 50 ans et s’acheva avec la Révolution des Œillets en 1974.

De plus, écrit par un historien portugais, fondateur de la nouvelle histoire contemporaine du pays, il a le mérite de poser une question essentielle, qui dépasse le cadre même du Portugal : comment les régimes dictatoriaux font-ils pour durer ? Il démonte alors de la façon la plus précise, tous les mécanismes d’accession puis de maintien au pouvoir : le rôle de la violence, mais aussi de l’Eglise, la mise en échec du mouvement ouvrier et l’infiltration des corporations professionnelles, la diabolisation de l’univers politique et la fabrique de l’image d’un « homme nouveau ».

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *