logo-article

La noirceur des couleurs

Martin Blasco

Ce roman est comme un très bon café, le lire après 17h risque de vous empêcher de dormir !

L’histoire commence à Buenos Aires le 5 avril 1885, lorsque cinq bébés sont volés.

25 ans plus tard, ces jeunes adultes parviennent à revenir chez leurs parents, certains amnésiques, d’autres complètement désorientés… Mais que leur est-il arrivé ?

Alejandro, un jeune journaliste, mène l’enquête pour retrouver le ou les kidnappeurs et découvre l’impensable, le vol d’enfants au nom de la science. Cette terrifiante découverte pose la question de l’éthique scientifique et bouscule la vie d’Alejandro.

Entre angoisse, suspense et rebondissements, ce court roman haletant est à réserver aux amateurs de thrilleurs psychologiques, à partir de 15 ans.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *