logo-article

Messaline, la putain impériale

Jean-Noël Castorio

Se fiant aux paroles de Juvénal, dont la misogynie n’avait d’égal que l’homophobie, la postérité a été particulièrement dure pour Messaline.

Vrai ou faux, l’épouse de l’empereur romain Claude incarnera désormais le vice, la concupiscence. Nymphomane avant l’heure (du terme), elle traversera les siècles en représentante de la dépravation féminine. L’auteur étudie cette surprenante figure en rectifiant ce qui est possible de l’être et en la resituant dans son époque, époque où son comportement est moins singulier qu’il n’y paraît. Très lisible malgré les titres du biographe, enfin un livre d’histoire un peu sexy.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *