logo-article

Histoires véridiques de l’imposteur Giorgio del Giglio,

qui renia la foi chrétienne et prétendit servir Soliman le Magnifique

Florence Buttay

Les aventures rocambolesques de Giorgio del Giglio, érudit toscan du XVIe siècle, un homme insolite et marginal qui chercha sa place d’une rive à l’autre de la Méditerranée.

Dans deux manuscrits lus à la loupe par Florence Buttay, l’homme se raconte, il s’invente aussi comme l’avait fait avant lui Marco Polo ou Jean de Mandeville qui n’avait jamais quitté Liège ; il a pourtant voyagé mais sûrement pas aussi loin qu’il le prétend ; il se construit une identité de marchand chrétien (capturé par les barbaresques) ayant renié sa foi pour embrasser l’islam de Soliman le magnifique. Dans les deux manuscrits qui tiennent à la fois de l’autobiographie, du récit de voyage, de l’encyclopédie et de la cosmographie, il expose ses idées religieuses et sa conception de la tolérance. L’histoire aussi d’une imposture qui en dit long sur la société où se meut l’imposteur.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thèmes :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *