logo-article

Souffrances familiales et résilience : filiation, couple et parentalité

Roland Coutanceau, Rachid Bennegadi

Des recherches sur les souffrances familiales et des pistes pour tenter de résoudre les problématiques liées à la filiation.

A travers des thématiques très éclectiques (couple, homosexualité, traumatisme individuel, adoption, etc.) des universitaires développent leurs réflexions à propos de la famille et des représentations liées à cette dernière. L’ouvrage est partagé en différents chapitres qui peuvent se lire indépendamment les uns des autres, mais il contient néanmoins un axe principal : se dégager de la souffrance et trouver l’apaisement est possible. Cependant, cela nécessite d’effectuer un solide travail sur soi.

L’accent est également mis sur le concept de la résilience, largement vulgarisé par Boris Cyrulnik (qui a d’ailleurs préfacé l’ouvrage) dans le livre Un merveilleux malheur. Selon Boris Cyrulnik, le concept de résilience désigne « la capacité à réussir, à vivre, à se développer en dépit de l’adversité ». Cette définition donne la possibilité pour chacun de survivre psychiquement aux traumatiques antérieurs, à condition de pouvoir les mettre en mots, et donc donner du sens à son existence.

Dans Souffrances familiales et résilience, on remarque notamment l’excellent chapitre intitulé « Les addictions affectives : des liens de couples aux couples enchainés » écrit par Marie Anaut, qui présente et décrit avec justesse les étapes de la constitution du couple, et leurs liens d’attachement. L’auteure étaye son propos grâce à des exemples concret de couples présentant différents types de dépendances.

En lisant ce chapitre, on pense particulièrement à cette citation de Simone de Beauvoir, extraite de La force de l’âge : « Entre deux individus, l’harmonie n’est jamais donnée, elle doit indéfiniment se conquérir. »

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.