logo-article

A la grâce des hommes

Hannah Kent

En 1829, en Islande, Agnes Magnusdottir est condamnée à mort pour le meurtre de son amant.

Dans l’attente de son exécution, elle vit dans une ferme en résidence surveillée.

Une Shéhérazade islandaise qui raconte son histoire, jour après jour : cela donne un magnifique roman, poétique et sensuel, mais aussi rude et sans concession, à l’image de la nature environnante.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.