logo-article

Des orties et des hommes

Paola Pigani

Pendant les années 70, être une jeune fille dans la campagne charentaise, c’est courir partout, jouer dans les sources, explorer les ruines.

Paola Pigani décrit une enfance à la fois de rêve et parcourue d’inquiétudes et de servitudes acceptées. Pia et ses frères et ses sœurs doivent aider leur père à débarrasser le champ des cailloux, participer aux travaux de la ferme tous les jours. Pourtant, la famille est aimante, chacun accepte les folies des autres tant que l’ensemble est uni.

Derrière ce quotidien se dessinent les bouleversements de l’agriculture, la PAC, les combats pour le Larzac, la difficulté de s’adapter quand le paysan doit désormais s’appeler « exploitant agricole ». Une France qui subit une sécheresse redoutable et qui s’enthousiasme pour la gymnaste Nadia Comăneci ou chante du Mike Brant. Paola Pigani décrit tout cela, et aussi le besoin d’ailleurs de ces jeunes qui aspirent à autre chose, ces enfants d’Italiens qui ne veulent pas trahir leurs racines mais regardent plus loin, vers un avenir différent, mais pas forcément plus serein.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.