logo-article

De colère et d’ennui

Paris, chronique de 1832

Thomas Bouchet

Comment appréhender ce que fut la vie des Parisiennes en cette difficile année d’insurrection et d’épidémie de choléra de 1832 ?

Thomas Bouchet s’inspire de profils « trouvés » dans les archives et crée quatre personnages féminins fictifs : une bourgeoise désœuvrée, une saint-simonienne féministe, une religieuse mystique et une marchande ambulante. Il use pour décrire leur quotidien de quatre procédés d’écriture : la correspondance, les comptes-rendus de discours et harangues, le journal intime et les procès-verbaux d’interrogatoires. Ainsi nait une chronique passionnante et sensible, sorte de libre expression de connaissances engrangées dans le secret des archives, un récit où « tout est vrai mais rien n’est vrai », où l’on découvre le goût du chocolat, l’expérience sexuelle, le mal de dents ou le silence de la prière… Une œuvre littéraire d’historien d’une réalité saisissante !

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *