logo-article

Dans un jardin qu’on dirait éternel

Tatsushi Ōmori

L'histoire d'une jeune femme japonaise de 20 ans qui se forme à la cérémonie du thé, un art traditionnel japonais véhiculant une philosophie de vie.

Noriko a 20 ans, est étudiante, et un peu perdue concernant son avenir. C’est par hasard et sans conviction qu’elle comment à se former à la cérémonie du thé, auprès de Maître Takeda, une professeure âgée très exigente.
Tout d’abord étonnée puis maladroite, Noriko va petit à petit apprendre à maîtriser cet art traditionnel qui l’accompagnera tout au long de sa vie. La philosophie de vie de Maître Takeda lui sera d’une aide précieuse pour appréhender les difficultés de la vie, et l’aider à forger son propre chemin.

Dans un jardin qu’on dirait éternel

Ce film est comme une douce parenthèse d’1h30, durant laquelle on voit défiler les saisons au Japon, tout en s’initiant à un art traditionnel. Très fidèle à la mentalité japonaise actuelle, l’histoire propose une réponse poétique et délicate pour trouver sa place dans une société qui ne nous correspond pas tout à fait.

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *