logo-article

Chine, retiens ton souffle

Qiu Xiaolong

Des masques déposés près de corps tués, une mise en scène pensée ?

Cette couverture de livre ne vous laisse pas indifférent ? Ou pire, elle vous rebute ?

C’est bien normal en ces temps troublés et où le masque est devenu objet familier et détesté

Pourtant ce roman policier n’a pas été écrit au temps de la Covid-19 mais dans notre début de siècle.

Quatre corps ont été retrouvés morts. Ils ont été tués en pleine rue et avec un masque déposé, à chaque fois, a proximité.

Qu’est ce que le tueur ou la tueuse a voulu dire ?
Mystère !

Une intrigue qui est bien menée même s’il est nécessaire d’avoir lu les autres romans de cet auteur au préalable. En effet, des éléments de contexte nous sont racontés sans détail pour mieux comprendre et il est plus confortable d’avoir découvert au fil des autres intrigues, les personnages et l’environnement.

Ce texte dénonce la pollution atmosphérique, la corruption et le positionnement lâche des politiques chinois.

Il nous fait mieux entrevoir les enjeux d’un si grand pays.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *