Satoru Nomura, chef du Kudo-kai, est condamné à mort : une première dans l’histoire du Japon

- Modifié le 03/09/2021 Eva

logo-article
Daimon du Kudo-kai

Le 24 août dernier, la justice japonaise a condamné à mort Satoru Nomura, chef du Kudo-kai, le clan yakuza le plus important de Kitakyūshū (Fukuoka, ile de Kyūshū). La justice l’accuse d’avoir commandité un assassinat en 1998 ainsi que trois tentatives d’assassinats entre 2012 et 2016 contre un ancien policier, une infirmière et un membre de la famille de la victime de 1998. Son numéro deux, Fumio Tanoue a été condamné à la prison à vie. Malgré le manque d’éléments prouvant son implication, le parquet considère qu’en tant que chef, M.Nomura exerce un contrôle absolu sur les agissements de l’organisation.

C’est la première fois qu’un chef yakuza est condamné à la peine capitale par la justice japonaise. M.Nomura, qui plaide non coupable, à déclarer au tribunal « vous allez le regretter toute votre vie ». « Une telle sentence, historique, est un très sérieux avertissement lancé à toute la pègre yakuza du pays par le gouvernement qui, depuis des années, veut limiter son influence. » reporte La Croix. 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *