Des langues réduites au silence

- Y. E.

On parle beaucoup, à raison, de l’effondrement de la biodiversité et des risques qu’il fait courir aux humains. Mais un autre effondrement, beaucoup plus discret mais tout aussi inquiétant, est en cours. Chaque année  en effet, on estime que 25 langues disparaissent, faute de locuteur. D’ici la fin du siècle, c’est ainsi entre 30 et 50% des 6000 langues actuellement répertoriées dans le monde qui pourraient s’éteindre.

Heureusement, des chercheurs travaillent à la sauvegarde de ces langues, souvent de tradition essentiellement orale.

Afin de participer à la sauvegarde de ce patrimoine et de sensibiliser le grand public à cette dramatique extinction, le laboratoire LACITO du CNRS a récemment mis en ligne des centaines d’heures d’enregistrements audio et vidéo de langues rares.  La collection Pangloss, fruit de plus de vingt ans de collecte, est une archive ouverte qui permet l’écoute et le téléchargement de 3600 textes, dans plus de 170 langues. La moitié environ des ces contes, chants, légendes ou recettes de cuisines  sont traduits,  permettant à tout un chacun de les comprendre.

Pour ne rien gâcher, le projet bénéficie d’une interface agréable et respectueuse de vos données personnelles.
Un excellent moyen de continuer à voyager, en cette période de fermeture des frontières!

Accéder à la collection Pangloss.

Deux articles pour en savoir plus sur le projet:

Pangloss, à l’écoute des langues rares

Une archive ouverte pour sauvegarder le patrimoine linguistique mondial

 

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *