Théâtre

L’humour comme remède à la crise

- temps de lecture approximatif de 2 minutes 2 min - Modifié le 09/09/2016 par le département Arts Vivants à la médiathèque de Vaise

Dans le supplément du Figaro magazine du samedi 14 février 2009, on trouve un dossier très complet sur le thème de l’humour comme arme anti-crise.

rires (1 sur 1) / performance /  Κέντρο Ελέγχου Τηλεοράσεων
rires (1 sur 1) / performance / Κέντρο Ελέγχου Τηλεοράσεων

En effet, en cette période de crise, les français ressentent plus que jamais le besoin de se changer les idées dans les salles de spectacle. Ce sont les théâtres qui font surtout le plein, notamment lorsqu’ ils programment des pièces divertissantes et drôles, telles que Chat et sourisde Ray Cooney, Faisons un rêve de Sacha Guitry ou encore Secret de famille d’Eric Assous.

Les humoristes ne sont pas en reste non plus. Nicolas Canteloup qui fait la couverture du magazine et dont on peut lire une interview, triomphe en salle et sur les ondes d’ Europe 1.

Le web est également une formidable machine à rire. Le site « La Chanson du dimanche », proposé par les artistes chansonniers Alexandre Castagnetti et Clément Marchand, est ainsi mis en avant. Ces derniers proposent chaque semaine une chanson satirique sur des airs de variété ringards : Capitaine Madoff, super pouvoir d’achat …Fous-rires garantis ! Une autre chansonnière du web est devenue également une star grâce à sa grande glissade !

Autres humoristes en vue dont l’actu est évoquée au fil des pages : Florence Foresti un peu notre « coluche en jupons », Fabrice Lucchini « riant chevalier des lettres », le réalisateur Lucien Jean-Baptiste pour son film La première étoile très applaudi au Festival de la comédie de l’Alpe-d’Huez, les Wampas rock and drôles, Yann Barthès Monsieur Plus de Canal, l’hilarant Philippe Jaenada

Bref, en tant que puissant déstressant et formidable outil anti-déprime, le rire est à prescrire en temps de crise !

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *