Arts vivants

Le spectacle, c’est merveilleux !

- temps de lecture approximatif de 8 minutes 8 min - Modifié le 07/01/2021 par le département Arts Vivants à la médiathèque de Vaise

Depuis cet automne, notamment avec le spectacle Edward aux mains d'argent mis en scène et chorégraphié par Matthew Bourne, d'après le film de Tim Burton, le merveilleux est plus que jamais d'actualité dans les salles de spectacle. Et cet engouement n'est pas prêt de s'arrêter. A l'approche de Noël, pièces de théâtre, danse, cirque, magie sont au programme pour vous faire rêver et retrouver votre âme d'enfant.

LA LICORNE ET LE PIANO / ©  patrick janicek
LA LICORNE ET LE PIANO / © patrick janicek
Etymologiquement, le merveilleux est un effet littéraire provoquant chez le lecteur ou le spectateur une impression mêlée de surprise et d’admiration. Mais encore ? En voici une définition plus approfondie.

Un peu d’histoire…

Le conte merveilleux, l’imaginaire et les arts de la scène connaissent un véritable essor, particulièrement entre la fin du XVIIe siècle et la première moitié du XVIIIe siècle, et cela aussi bien dans les théâtres institutionnels (Comédie-Française, Comédie-Italienne) que dans les théâtres non institutionnels (Foires, théâtres de société). Pour tout savoir sur cette période, consulter la revue Le merveilleux et les arts du spectacle.

Le merveilleux dans les arts du spectacle

Toutes les disciplines des arts du spectacle semblent attirées par la féérie, la magie, le surnaturel et nous font basculer vers le spectaculaire et le « grand spectacle ». Dans le livre Théâtre, merveilleux, fantastique, Anne Bouvier Cavoret nous rappelle que « seul le théâtre utilise des êtres de chair et d’os, semblables aux spectateurs, pour créer, le temps de quelques heures, des fictions. A la différence d’un diable ou d’un fantôme de papier, agissant dans l’espace imaginaire d’un récit fantastique, on montre, objectivement, au théâtre, un dieu, un diable, un fantôme, joué par un acteur ». On a donc la possibilité de rester toujours dans le merveilleux, avec un surnaturel incarné.

Spectacles de contes merveilleux à l’affiche

En cette fin d’année, vous n’aurez que l’embarras du choix pour plonger dans l’univers du merveilleux.


© JC Carbonne

Si vous l’avez raté à Paris, vous pourrez quand même vous délecter en allant voir le ballet de danse contemporaine du chorégraphe français Angelin Preljocaj à la Comédie de Valence le 24 janvier et le 25 janvier 2009.
De la naissance de Blanche Neige à l’agonie de sa belle-mère, ce ballet n’oublie rien (ou presque) du conte des frères Grimm. Il a été présenté lors de la Biennale de la Danse à Lyon en 2008 et créé pour vingt-six danseurs sur la musique de Gustav Mahler.
Le spectateur est plongé dans un univers scénographique baroque et merveilleux accentué par les costumes créés par le couturier Jean-Paul Gaultier.
Rien que pour vous, un petit extrait du spectacle Blanche Neige.
Pour en savoir plus sur la genèse du spectacle, découvrez la retranscription intégrale d’un tchat sur le site de Télérama.


petit fille aux allumettes

Souvenez-vous comme vous avez pleuré en lisant le conte de La petite fille aux allumettes d’Andersen.
Cette petite fille, qui marche dans le froid, la tête et les pieds nus . Elle vend des allumettes. Elle a faim. Si elle ne rapporte pas quelques sous chez elle, son père la battra. C’est la veille du jour de l’an. Les fenêtres des maisons renvoient les éclats de la fête et l’oie rôtie trône sur les tables. La fillette, pour se réchauffer, va frotter une à une ses allumettes. Des hallucinations vont surgir, irréelles mais vraies.
Replonger dans ce monde imaginaire jusqu’au 31 décembre, au Théâtre de la Croix-Rousse.
Et en exclusivité, une vidéo des répétitions de cette création sur le site de cette salle de spectacle.


Crédits : Audrey Chanonat

L’incontournable classique de la littérature de jeunesse Alice au pays des merveilles est également à l’honneur du 12 au 31 décembre 2008 au Théâtre des Clochards Célestes. Ce spectacle de la Compagnie In Time nous raconte le périple de la petite fille en langue des signes et français oral. Alice est une grande figure de nos mythologies modernes, qui parle de ce moment charnière situé entre l’enfance et l’adolescence, de la difficulté – et de l’art – de grandir. Carroll y rend hommage à l’intelligence des enfants : le Pays des merveilles est le territoire de l’invention, de tous les possibles, d’un monde qui naît et meurt dans l’instant du rêve et du songe.

A noter également en avril 2009, la création Alice ou le monde des merveilles au Toboggan, dont nous vous proposons un petit extrait. Elle est réalisée par le Théâtre de L’Entresort et le Théâtre des Lucioles, en collaboration avec l’Atelier Catalyse. Ce dernier est un collectif composé d’acteurs handicapés mentaux, tous professionnels.

En complément de ces spectacles, n’hésitez pas à lire des pièces de théâtre contemporaines librement adaptées de l’œuvre de Lewis Carrol : Fantaisies pour Alice de Richard Demarcy et
Alice et autres merveilles de Fabrice Melquiot.


© Bruno Moncel

Laissez-vous tenter par le spectacle L’Oiseau bleu proposé par la Compagnie de la Commune qui aura lieu les 05 et 06 janvier au TNG. Tytil et Mytyl, qui sont frère et sœur, partent à la recherche de l’oiseau bleu qui aurait le pouvoir de guérir la fille de la fée Bérylune. Grâce au diamant magique, les deux enfants vont découvrir des mondes mystérieux et vivre une expérience hors du commun.
La Compagnie de la Commune s’empare du conte philosophique de Maeterlinck. Mêlant cinéma et théâtre, elle nous conduit dans un univers merveilleux et onirique, aux frontières de l’imaginaire et du réel…
Un spectacle qui invite le spectateur à voir au-delà des apparences et à regarder le monde autrement. Pour les enfants, à partir de 8 ans.

Enfin, cap sur l’aventure avec Sindbad le marin à l’Espace 44 du 21 décembre au 4 janvier.
Jeux et chansons vous entraîneront dans l’univers des Mille et Une Nuits : ciel étoilé, exotisme, un conte merveilleux pour petits et grands. Dès 3 ans

Magie et féérie

La magie se fait poésie avec un spectacle de cirque Carmelo et Lorenzo Cacciato : Le Cercle Magique au Théâtre de Nesle, à Paris, jusqu’au 8 mars 2009.
Vétu d’un costume de ville surmonté d’un feutre sombre, un homme de petite taille entre en scène, une minuscule valise à la main. Le personnage Carmelo est seul en scène. Il a tout d’un Buster Keaton, à la fois mime et magicien. Autour de lui, gravitent des objets : un tableau, une carte postale, des cigarettes qui s’allument toutes seules, une radio, une toute petite boîte à musique…
Il a reçu le premier prix de la critique de Mimos pour la création de ce spectacle.


cirque invisible

Place maintenant à des géants du spectacle, Victoria Chaplin et Jean-Baptiste Thiérrée, pour la première fois sur la scène de la Maison de la Danse, du 09 au 22 décembre 2008. Ils présentent un exceptionnel moment de grâce dans leur spectacle Le Cirque Invisible.
Ils sont deux et pourtant on croirait qu’ils sont dix ! Les deux interprètes nous emportent dans un tourbillon de métamorphoses surréalistes. Lui, clown et magicien, tire de ses incroyables valises à images un monde enchanté ; elle, fée acrobate et reine de coeur fait naître par ses costumes extravagants tout un bestiaire fantastique.
Ce spectacle tourne depuis trente ans dans le monde.
Pour vous un petit extrait vidéo.


chantdeballes

En piste avec le spectacle virtuose et épuré Chant de Balles : Jongle d’oc chant de jonglerie. En tournée le 22 novembre à l’Espace Marcel Carné, Saint Michel sur Orge (91), puis du 27 novembre au 3 décembre, au cirque itinérant à Beauvais (60), et enfin les 16 et 18 décembre au Théâtre de la Commune Aubervilliers (93).
Le spectacle prend naissance au coeur même des jongleurs du moyen âge et de la musique ancienne et propose une jongle peu banale où se mêle balles, citole, cloches et grelots.

Comme vous pouvez le voir avec ces derniers spectacles, la magie se rapproche et se confond de plus en plus avec la poésie et le merveilleux. Oubliez donc vos préjugés et partez à la découverte de ce nouveau mouvement artistique qu’est la « Magie nouvelle » !

Et si vous n’en n’avez pas eu assez !, une sélection de Comédies musicales, cirque, théâtre : féeries à Paris pour finir 2008 sur le site du journal le Monde.

Alors vous vous êtes décidés, vous allez voir quoi comme spectacle ? N’oubliez pas de nous faire partager vos merveilleux coups de coeur sur le site internet du département Arts vivants.

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *