Théâtre

Avant d’être un livre, l’Ensatt est avant tout une épopée théâtrale…

- temps de lecture approximatif de 1 minutes 1 min - Modifié le 07/09/2016 par le fonctionnaire inconnu

Rarement un livre aura provoqué un tel enthousiasme à son arrivée dans notre service Arts vivants ! A peine l’avais-je ouvert que déjà se pressait autour de moi une foule oppressante - de bibliothécaires en furie... Finalement je finissais même par perdre l’ouvrage de vue après qu’on me l’ait arraché des mains ! Choquant !


Et tout ça pour voir quoi ?

Tout ça pour voir les meilleures trombines du trombinoscope de l’Ensatt (Ecole nationale supérieure des arts et techniques du théâtre) depuis sa création en 1941 !…

L’occasion donc de visualiser les portraits de jeunesse d’élèves désormais célèbres et de découvrir par exemple :
un Didier Bourdon poupon ou une Clotilde Courau moineau,
une Catherine Frot hot ou une Nicole Garcia attention-me-voilà,
les frisottis de Jean-Pierre Darroussin,
la banane de Jean-Pierre Marielle,
la moustache de François Morel,
mais aussi tant de noms aujourd’hui si connus du monde du spectacle, auteurs, acteurs, metteurs en scène, qui sont tous passés par cette école désormais implantée à Lyon : José Artur, Evelyne Bouix, Cécile de France, Maria de Medeiros, Nicole Garcia, Juliette Gréco, Isabelle Huppert, Francis Huster, Denis Lavant, Samuel le Bihan, Christophe Malavoy, Maurice Pialat, Jean Poiret, Patrick Préjean, Daniel Prévost, Maurice Risch, Rufus, Kristin Scott-Thomas, Michel Serrault, Jacques Weber et j’en oublie !

J’oublie aussi de vous dire que ce trombinoscope se trouve dans le livre L’école théâtre : ENSATT, École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre, publié à l’occasion des 70 ans de l’institution, qui vient de paraître aux éditions Les Solitaires intempestifs, qui sera très prochainement disponible à la médiathèque de Vaise et que vous pourrez bientôt à votre tour consulter compulsivement !

Sinon, pour le reste, sachez que le livre contient de nombreux – et très intéressants – articles rédigés par ceux-là même qui ont écrit l’histoire de l’Ensatt.

En conclusion, retenez tout de même qu’avant d’être un trombinoscope, « l’ENSATT est avant tout une épopée théâtrale » (Koffi Kwahulé).

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *