Marie et les Garçons : 76 / 77 (1989)

- par Département Musique

Bien que considéré comme un groupe culte de la scène new wave / post punk lyonnaise, Marie et les Garçons n’ont jamais connu de rétrospective complète de leurs compositions.

Sortie en 1989, dix ans après leur séparation, cette compilation regroupe les titres de leurs débuts, période de jeunesse avant que les quatre lycéens croix-roussiens ne connaissent une ascension fulgurante qui les mènera jusqu’à New York. Fans du Velvet Underground, de Bowie et Roxy Music, ils transforment une rage punk en un rock plus contenu et référencé.  Patrick Vidal, chanteur et leader du groupe, étant un admirateur de la Beat Generation et notamment de William S. Burroughs, applique la technique du cut-up à ses textes. Le tube « Re-bop » représente la quintessence de ces influences musicales et littéraires. Ce titre génial et intemporel est bien sûr présent sur cette compilation mais sous une forme plus brute que la version qu’enregistrera John Cale un an plus tard. On retrouve aussi les titres « attitudes » ou « rien à dire » qui ont façonné leur légende.

Outre deux reprises, une de Television (Little Johnny Jewel) et une du Velvet underground (White light / White heat), on trouve deux inédits complétement barrés :

« Marie et les garçons »  titre fleuve de plus de 12 minutes, très velvetien, raconte sous forme d’un monologue sous acide la vie mouvementée de Marie.

« Gloria in excelsis rebel » titre tout en tension qui commence comme le « Gloria » de Van Morrison (popularisé par Patti Smith) et qui finit comme « Rebel rebel » de Bowie.

 

 

 Entre une discographie officielle disparate sortie quasiment qu’en vinyle, les inédits et les versions alternatives, il serait temps qu’une maison de disques rende un véritable hommage à ce groupe en éditant enfin l’intégrale de leurs compositions.

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *