logo-article

Un océan d’amour

Wilfrid Lupano, Grégory Panaccione

Heureux qui comme Ulysse, muet comme une carpe

Tout d’abord, le quotidien bien rôdé d’un couple de vieux bretons. Chaque jour, elle le réveille, lui prépare à manger. Chaque jour, il part en mer, parce qu’il est marin, parce qu’il est breton. Mais ce jour-là ne sera pas comme les autres. Tandis qu’il disparait en mer, sa femme, comme toutes les femmes de marins l’attend. Convaincue que son homme est en vie, elle interroge la grande prêtresse de la crêpe : son mari(n) est allé retrouver Che Guevara ! La voilà partie pour Cuba !

Lupano réalise un tour de force vertigineux : pas un mot dans cette BD ! 220 pages muettes et pourtant, un ressort narratif tellement fort qu’on y rit et qu’on s’émeut autant que dans les plus grands romans ! Faut croire que les grandes histoires d’amour n’ont pas besoin de mots…

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *