logo-article

The Lost City of Z

James Gray

Inspiré d’une histoire vraie, The Lost City of Z raconte les aventures de Percival Harrison Fawcett, explorateur anglais du début du XXe siècle.

Parti cartographier la jungle Bolivienne, il y découvre des vestiges autochtones qui pourraient prouver l’existence d’une civilisation bien plus ancienne que celles des peuples européens. A une époque ou l’immense empire colonial anglais considère les humains non-blancs comme sauvages ou inférieurs, cette découverte provoque un grand tollé.

D’abord gêné par le rythme et une narration très linéaire, j’ai ensuite été emmené par la passion/obsession de cet explorateur. Le point de vue occidental reste lourd (récit par les dominants) mais est contrebalancé par la découverte de ces peuples vivant dans des paradigmes complètement différents. Le tout est filmé de manière académique et la photographie n’a pas particulièrement retenu mon attention, mais à mon sens le film se tient.
L’acteur principal, Charlie Hunnam (vu notamment dans la série Son Of Anarchy) réussit, sans en faire des tonnes, à incarner le sacrifice, la passion (voire la folie) avec justesse.

Je ne le mettrais pas dans la liste des films à voir de toute urgence mais j’ai tout de même passé un bon moment de cinéma intéressant, entraînant et dépaysant.

Ismaël

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *