logo-article

Six mois rouges en Russie

Louise Bryant

Une brillante affaire de femme

Envoyée spéciale des journaux pour lesquels elle travaille, Louise Bryant (1885-1936) se rend à Petrograd à l’automne 1917 aux côtés de son mari, le journaliste socialiste John Reed qu’elle a rencontré deux ans plus tôt.

Durant leur séjour les deux américains, acquis à la cause de la révolution croisent notamment Alexandre Kerensky, Lénine, Trotsky et Maria Spiridonova. John Reed écrira « Dix jours qui ébranlèrent le monde » publié en 1919. Louise Bryant quant à elle, rentrera aux Etats-Unis en février 1918 et publiera la compilation de ses articles sous le titre « Six Red Months in Russia ». Le récit de ces six mois est façonné par l’empathie que la jeune femme nourrit à l’égard de cette révolution d’Octobre, renforcé encore de ses propres convictions féministes.

Cette édition constitue la première traduction de ce texte en français.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *