logo-article

Photographier la danse

Laurent Philippe, Rosita Boisseau

Rosita Boisseau, journaliste et critique de danse et Laurent Philippe,  photographe, s’unissent pour réaliser cet ouvrage qui illustre un beau paradoxe : quand la photographie, l’arrêt sur l’instant, raconte la danse, l’art par le mouvement.

A travers le décryptage du travail du photographe de danse, les créations des chorégraphes se révèlent.

Dans un premier temps, les mouvements – sauts, pirouettes, courses, portés- sont mis à l’honneur.

Laurent Philippe suit le parcours chronologique des grandes tendances de la danse contemporaine.  Ces différentes époques ont des  incidences sur les prises de vues : pour illustration, comment capter les pièces dans les années 2000 où l’obscurité vole la vedette à la lumière ?

L. Philippe accompagne ensuite le lecteur – et spectateur – à travers les mouvements d’ensemble, des corps et des tissus. Les gestes sont doux, durs, les pieds frappent, les corps claquent : oui, on les entend ! Les moindres détails n’échappent pas à l’œil du photographe. Les expressions faciales des danseur.ses, souvent mal perçus par le public en salle, illustrent ici la concentration et l’effort que fournissent les interprètes des œuvres chorégraphiques. Si bien que les sentiments et les émotions, éléments essentiels à l’œuvre interprétée, se lisent sur le visage des artistes.

Ce voyage au sein des compagnies de danse se termine par une interview de Laurent Philippe par  Rosita Boisseau. De plus, huit chorégraphes se sont prêtés au jeu de commenter chacun une photo d’un de leur spectacle.

Le mouvement n’en est que plus présent.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *