logo-article

Philosophie des pornographes

Les ambitions philosophiques du roman libertin

Colas Duflo

Un essai sur l’alliance incongrue entre philosophie et libertinage au XVIIIe siècle.

Au siècle des Lumières paraissent sous le manteau des fictions narratives érotiques à vocation philosophique. C’est toute l’histoire et l’ambition de ces « traités pornographiques » que nous conte cet essai érudit et piquant. Il nous renseigne aussi bien sur le mode de diffusion que sur la volonté émancipatrice de ce genre littéraire nouveau. Ces récits d’apprentissage à la première personne, donnant souvent la parole aux femmes, veulent interroger les notions de plaisir, de désir, de bien et de mal, de morale enfin, par l’expérimentation. Nourri d’extraits croquignolets, cet essai montre toute la possible puissance subversive de la philosophie.
A écouter sur France Culture Le Journal de la philo Quand la philosophie était pornographique.
A compléter par la lecture de Romanciers libertins du XVIIIe siècle

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *