logo-article

Palmir

Gilles Baum, Amandine Piu

"Parfois, le courage, c'est partir..." Le parcours d'un petit dragon qui laisse tout derrière lui pour fuir son pays en guerre.

Une valise vide comme unique bagage, un dragonneau fuit loin de son pays en guerre. Commence ainsi une véritable odyssée contre vents et marées. Notre héros marche, court, se faufile et se cache en gardant toujours l’horizon en ligne de mire. Les jours passent et le paysage se métamorphose. L’espoir renaît sous la forme d’une amitié qui vient frapper à la porte de celui qui, après avoir tout perdu, semble avoir retrouvé l’essentiel, « quelque chose qui ne rentre dans aucune valise ».

Dans ce récit, tout est habilement suggéré pour évoquer la guerre et l’émigration. L’angoisse, la solitude et la peur sont palpables à travers les illustrations. Ces dernières traduisent bien la tragédie que constitue l’exil vécu comme un déracinement, un déchirement. Tout est dit sans lourdeur et à hauteur d’enfant, sans oublier la pointe d’espoir à la fin. Un album indispensable qui s’adresse aux tout-petits pour sensibiliser et comprendre ce que traversent des milliers d’êtres humains actuellement. Une réussite pour ce merveilleux album qui m’émeut moi, adulte, qui ne peut m’empêcher d’entendre : « Palmyre », oasis dans le désert de Syrie, à la fois rêve et désolation.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *