logo-article

Les Troyennes – Euripide

Une pièce de théâtre écrite par Euripide et reprise par Jean Paul Sartre

Jean Paul Sartre

« Les Troyennes » est une pièce de théâtre ancienne réactualisée par Jean Paul Sartre à l’aune de notre époque contemporaine (en 1964-1965) avec ses difficultés d’adaptation auprès d’un public nouveau. C’est aussi une mise en parallèle d’un contenu qui a à peine changé.

La première originalité de cette pièce réside dans sa forme qui est de n’avoir aucune dimension dramatique, aucune intrigue et aucune action. La seconde se trouve dans son contenu.

Ce qui est mis en scène : Des femmes (troyennes) devenues veuves et esclaves et qui assistent à la destruction de leur monde. Elles accusent le peuple des vainqueurs des pires exactions, d’actes inhumains et de cruauté.

Ce drame antique a intéressé J.P. Sartre car il est un plaidoyer contre la guerre et l’attitude des vainqueurs. Il semble être animé par la même volonté de dénonciation politique de la guerre que celle d’Euripide au Ve siècle av. J.C. Les échos dramatiques et les enjeux politiques entre les deux époques sont d’une évidence et d’une similitude déconcertante, entre la guerre de Troie et la guerre d’Algérie.

Jean Paul Sartre le souligne, justement, dans l’introduction des « Troyennes » :

« J’avais été frappé du succès qu’avait obtenu ce drame auprès d’un public favorable à la négociation avec le F.L.N. C’est évidemment cet aspect qui m’a intéressé d’abord. Vous n’ignorez pas que du temps même d’Euripide, il avait une signification politique précise. Il était une condamnation de la guerre en général, et des expéditions coloniales en particulier ».

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *