logo-article

Islam de France : la République en échec

Mohammed CHIRANI

Les musulmans éclairés et l'Etat doivent s'engager publiquement dans le combat contre l'obscurantisme islamiste

Le sous-titre est sans doute un peu excessif, mais le discours de Chirani est très encourageant quant à la nécessité d’une réforme de l’islam et à l’acharnement que devraient avoir les jeunes musulmans éclairés, ainsi que l’Etat, malgré son principe de laïcité, à défendre les valeurs humanistes de l’islam et à déconstruire la propagande islamiste radicale, notamment auprès des jeunes fragilisés en quête d’identité et de sens existentiel, propagande qui s’empare du Coran comme d’un outil idéologique et non d’élévation spirituelle. Le défi est grand, car « le problème des réformateurs de l’islam, c’est qu’ils se trouvent seulement en deux endroits : dans les universités et les cimetières » (Magdi Cristiano Allam, Corriere de la Sera), mais il est maintenant grand temps, nous dit l’auteur, que les musulmans réformistes occupent la scène publique et y défendent leurs valeurs.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *