logo-article

Le zen dans l’art chevaleresque du tir à l’arc

Eugen Herrigel

A propos du Zen, Herrigel explique : « les organes habituels de compréhension ne peuvent le saisir car il n’est pas spéculation mais expérience du fond insondable de l’être et que l’entendement ne peut concevoir. On le sait en tant qu’on l’ignore. »

C’est néanmoins ce que va tenter d’expliquer le philosophe allemand. Pour cela il s’appuie sur l’initiation qu’il reçut d’un maitre japonais de Kyudo. Ce magnifique petit livre est une perle d’humilité et de sagesse. Herrigel décrit son cheminement d’occidental, face à cette philosophie qui parait hermétique et paradoxale. Cela est dit clairement, simplement, en évitant les concepts. Comme il sait que la raison ne peut pas aider, il décrit son parcours, ses erreurs. Il part de l’activité du tir à l’arc et non de la pensée. On peut ainsi appréhender son parcours et c’est lumineux.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thèmes :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *