logo-article

Dieu, le roi et la bière

Un artisan bavarois 1821-1872

Robert Beck

Né à Vilshofen, une petite ville bavaroise qui se trouve aujourd’hui près des frontières tchèque et autrichienne, le conseiller municipal et maître passementier Franz Caspar Krieger tient un journal qui remplit 51 cahiers, un pour chaque année de sa vie, et commence le 52e lorsque la maladie l’emporte.

Ecrits dans un allemand sobre, parsemé d’expressions locales, ils relatent sa vie à Landshut, réservant pour les faits inavouables, comme des infidélités, des lignes dans un français approximatif, agrémenté d’expressions latines.

Le diariste paraît sincèrement attaché à la monarchie des Wittelsbach et fait preuve d’un véritable patriotisme bavarois. Attentif aux informations transmises par la presse locale dont la lecture se fait dans les tavernes, il y passe une grande partie de son temps. C’est là que se construisent ses liens sociaux, tout comme ses promenades, les spectacles et les voyages qui lui permettent de construire son identité. La mentalité de Krieger devient ainsi une véritable clé pour mieux connaître la société bavaroise du XIXe siècle.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *