logo-article

Comment l’empire romain s’est effondré

Le climat, les maladies et la chute de Rome

L’évolution des sciences et techniques a permis aux historiens d’avoir accès à de nouvelles données fiables, encore peu ou pas utilisées : les archives naturelles.

Kyle Harper et son équipe ont analysé ces données, puis, les ont confrontés avec les faits connus. Ainsi, propose-il cette nouvelle théorie sur la fin de l’empire romain d’occident : des changements climatiques et des maladies pandémiques comme source et / ou amplificateur de crise.

Un livre qui fait débat au sein des universitaires, pour certain, ce ne sont que des hypothèses farfelues et pour d’autres de nouvelles pistes à travailler,

Faite votre idée, lisez le !

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *