logo-article

Ame brisée

Akira Mizubayashi

Akira Mizubayashi

Un texte qui mêle musique et résilience avec finesse et délicatesse.

Yu Mizusawa, musicien amateur passionné, étudie un quatuor de Schubert avec trois étudiants chinois. Or, la répétition a lieu dans un centre culturel municipal de Tokyo en novembre 1938, en pleine guerre sino-japonaise et des soldats japonais ne tardent pas à faire irruption. Ils interpellent les quatre musiciens et accusent Yu de haute trahison avec l’ennemi. Rei, 11 ans, fils de ce dernier, a observé la scène caché dans un placard et est étrangement épargné par un des lieutenants, qui lui confie le violon piétiné de son père.
A Paris, de nos jours, la femme de Jacques Maillard, luthier de grande renommée, le convainc de contacter une jeune violoniste japonaise virtuose dont elle a lu une interview. Ces deux histoires vont alors se mêler pour notre plus grand plaisir de lecture.

Un roman qui aborde les thèmes de la transmission père-fils, du déracinement et du deuil avec charme, élégance, et un classicisme délectable.

âme d’un instrument à cordes : petite pièce de bois interposée, dans le corps de l’instrument,  entre la table et le fond, les maintenant à la bonne distance et assurant la qualité, la propagation comme l’uniformité des vibrations.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *