logo-article

Alger, capitale de la révolution

De Fanon aux Black Panthers

Elaine Mokhtefi

Elaine Mokhtefi, américaine militante, étudiante puis journaliste, raconte son histoire. Débarquée à Paris en 1951, elle rencontre très vite quelques figures des luttes indépendantistes et s’engage dans de multiples mouvements.

Elle se lie d’amitié avec Frantz Fanon, qu’elle accompagnera pendant sa maladie, et finalement part en Algérie en 1962 soutenir le nouveau pays indépendant, et se marier à un algérien. Elle se retrouve alors à Alger, point de rencontre entre activistes afro-américains et mouvements de libération africains, au cœur des combats anticoloniaux et panafricains mais aussi antifascistes (Espagnols, Amérique du Sud), accueillant les Black Panthers exilés en Algérie, participant au festival panafricain de 1969. Véritable récit d’aventure, elle redonne à travers de nombreux faits et anecdotes, une certaine incarnation à cette époque effervescente et à ces personnages :  nous voyageons ainsi à Accra avec Frantz Fanon, au bureau algérien de New York… C’est enfin la chronique de l’Algérie nouvellement indépendante, dans laquelle, comme le dit le journal El Watan, les algériens peuvent retrouver « les sources de leurs idéaux et la mécanique de leurs échecs ». L’ouvrage paraît d’ailleurs aux éditions Barzakh à Alger et sera donc disponible pour le public algérien. Expulsée d’Algérie en 1974, elle vit aujourd’hui aux États-Unis mais garde un attachement profond pour l’Algérie. Un beau et passionnant récit.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *