Monstrueuses parades !

- par Y. E.

logo-article
Hyakkiyakō emaki

Au cours de la soirée d’Halloween, la barrière entre le monde des vivants et celui des esprits s’affaiblirait, permettant à  chacun de la traverser. Ce thème de la porosité des mondes est présent également dans la légende de Hyakki yagyō (« La parade nocturne des 100 démons ») au Japon.

Durant certaines nuits d’été, des créatures légendaires, les yokai, prendraient possession des rues dans une procession chaotique et effrayante. Ce thème a donné lieu à de nombreuses représentations,  notamment des rouleaux illustrés, ou emakimono, produits entre le XVIe et le XIXe siècle. Une soixantaine de ces rouleaux  sont actuellement répertoriés dans différentes collections, et présentent une grande variété de ces monstres grotesques, issues des plus étranges transformations.

Certains de ces rouleaux ont été numérisés et peuvent être consultés en ligne, comme le Hyakki yagyô emaki peint au XIXe siècle par Sumiyoshi Hirotsura, ou ceux du musée préfectoral de Hyogo .

Pour en savoir plus sur ces peintures, vous pouvez également lire l’article de Matthias Hayek, publié dans la revue de la Bibliothèque nationale de France.

Maitre Jean-Jacques, du collectif « Vu du Japon », a consacré un épisode de sa série de vidéos  Yokai No Jidai au hyakki yagyo :

 

Pour en savoir plus, vous pouvez également consulter les ouvrages :

Yokai, de Shigeru Mizuki, qui illustre magnifiquement les espèces de yokai les plus courantes

Enfers et fantômes d’Asie, catalogue de l’exposition présentée en 2018 au Musée du quai Branly

Esprits et créatures fabuleuses du Japon, rencontres à l’heure du bœuf de Sylvain Jolivalt, un dictionnaire qui détaille les caractéristiques des principaux yokai.

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *