Lyon Confluence poursuit sa « Mue » verte

- Modifié le 15/11/2018 par La Documentation régionale

logo-article
Plan Guide du Champ de la Confluence - Copyright Agence BASE paysage et urbanisme

Alors que s’est achevée le mois dernier aux Archives municipales de Lyon l’exposition « Confluence, 15 ans déjà », la reconversion de ce quartier du Sud de la presqu’ile au confluent de la Saône et du Rhône bat son plein.

Lancée en 2003, la ZAC côté Saône s’étend sur 41 hectares de la place des archives à la pointe de la Confluence avec l’aménagement des Rives de Saône qui a permis de créer une promenade de 1,5 kilomètre reliant la Presqu’île à la pointe de La Confluence. Elle accueille dans un nouveau quartier, structuré par de nombreux et vastes espaces publics, des milliers d’habitants et de salariés, autour de réalisations centrales (place nautique, jardins aquatiques, bâtiment de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, etc) et de bâtiments réhabilités du port Rambaud (les Douanes, Les Salins, La Sucrière, etc).

Dès 2009, la deuxième phase de Lyon Confluence prend forme avec les 35 hectares aménagés au sud-est de la presqu’île, longeant le Rhône, dans le prolongement du quartier Sainte-Blandine. Le secteur avait débuté sa mue avec la création du nouvel espace public de la place des Archives inaugurée en 2010. Elle s’est poursuivie avec le vaste projet de réhabilitation des anciennes prisons Saint-Paul et Saint-Joseph, désaffectées depuis 2009. Elles accueillent désormais l’Université Catholique de Lyon, mais aussi des logements qui favorisent la mixité intergénérationnelle.

Au Sud, non loin de la future Halle Girard H7 sur l’emplacement du marché-gare de Perrache, c’est une portion verte qui va bientôt voir le jour : le projet du Champ, un parc urbain boisé de 6 hectares. Pour accompagner cette mutation, vient d’être installée la station Mue, lieu de rencontre et d’informations pour les habitants conçu par le collectif Bruit du frigo.

Site du « Champ » à la pointe de la presqu’île lyonnaise, confluence de la Saône et du Rhône

 

Pour prolonger cette brève :

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *