Les berges du Rhône accueillent le projet Gabiodiv

- par Laurent D

logo-article
Promenades sur les quais du Rhône. Bouillaud, Nathalie. © Bibliothèque municipale de Lyon

Restaurer les milieux aquatiques en zone urbaine, faire revenir la nature sauvage en plein centre-ville, constituent quelques-uns des objectifs du projet expérimental Gabiodiv (pour “gabion” et “biodiversité”) porté par l’association lyonnaise Des Espèces Parmi’Lyon, avec pour financeurs la Metropole et les Voies Navigables de France. « Depuis soixante ans, les espèces emblématiques du Rhône et de la Saône ont disparu de nos cours d’eau, là où les berges sont complètement bétonnées », signale Victorine, directrice de l’association qui recense une cinquantaine de bénévoles : « Face à ce déclin, une seule solution : revégétaliser« . Un premier aménagement inédit est en cours les quais du Rhône, à la hauteur du pont de la Guillotière, qui comprendra des installations de gabions (cages métalliques) sous l’eau et une plantation de 27 herbes locales et sauvages. Cet aménagement, imaginé par l’association, est développé en étroite collaboration avec d’autres professionnels du monde naturaliste, bureaux d’études et gestionnaires des zones humides.

« Ainsi, dès le printemps, les lyonnais pourront découvrir une centaine d’espèces végétales et animales telles que martin-pêcheur, poules d’eau ou encore anax empereur, la plus grande libellule d’Europe« , précise l’association, qui voit loin : développer cette solution dans chaque grande ville de France qui présente des quais bétonnés.

Les sources utilisées

• Gabiodiv

• le Progrès (Lyon), 18/12/2019

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *