Jean-Marc Rochette, le retour

- par Henri

logo-article
Le loup

Après une éclipse de plusieurs années consacrées plus particulièrement à la peinture, le dessinateur Jean-Marc Rochette, revient plus que jamais à la bande dessinée avec un riche bouquet de publications placées sous le signe du blanc.

Originaire de Grenoble, où le Musée de l’Evêché lui consacre une exposition jusqu’à fin septembre, il a débuté dans la bande dessinée au tout début des années 1980, avec les aventures d’Edmond le cochon, scénarisées par Martin Veyron.

Son œuvre phare est Le Transperceneige, série de science fiction dont la publication a débuté en 1985 et s’est poursuivie par intermittence au fil des années et des scénaristes :

 

 

les rescapés d’une explosion ayant gelé la Terre entière se sont réfugiés à bord d’un train révolutionnaire, le Transperceneige, mû par une machine à mouvement perpétuel. Mais, à l’intérieur, la mise en place d’un système répressif maintient les inégalités sociales parmi les survivants. Au-delà d’un nombre croissant de lecteurs, ce huis-clos au cœur de l’immensité blanche a séduit le cinéaste coréen Bong Joon-Ho qui en a tiré un film à succès.

Cette année, alors que l’on croyait la série close, vient de paraître le premier épisode d’un «préquel», intitulé Extinctions et  scénarisé par Matz.

 

 

Le blanc, celui de la montagne cette fois, forme la toile de fond d’œuvres plus personnelles dont Jean-Marc Rochette est à la fois dessinateur et scénariste.

Dans l’impressionnant album Ailefroide : altitude 3.954, publié en 2018, il narre comment lui est venu l’amour de la montagne qui, sans un grave accident, l’aurait conduit à être guide professionnel plutôt qu’auteur de bande dessinée.

 

Le succès de ce livre, a probablement incité l’auteur, réinstallé dans sa région d’origine, à poursuivre l’exploration de la veine montagnarde, sa passion.

En 2019, le massif des Ecrins sert à nouveau de cadre à un superbe roman graphique  intitulé Le loup, mettant aux prises l’homme et l’animal. Dans la vallée du Vénéon, un grand loup et un berger s’affrontent jusqu’à leurs dernières limites avant de pactiser et de trouver une façon de cohabiter.

Le loup, Ed. Casterman

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *