Femmes de sciences

- par Département Sciences

C’est presque passé inaperçu pour le grand public mais le prix Nobel de Physique 2018 a été attribué à trois chercheurs, dont une chercheuse : c’est la première fois depuis 1963 qu’une femme obtient le prix nobel de Physique : Donna Strickland est récompensée pour ses travaux sur l’amplification par pulsation pulsée.

Elle s’est réjouie que les femmes aient « fait beaucoup de chemin » depuis Maria Goeppert Mayer, précédente lauréate en 1963. Dans une anecdote, elle rappelle qu’elle avait cité dans sa thèse les travaux de Maria Goeppert Mayer croyant qu’il s’agissait d’un homme…

Un chiffre éloquent : moins de 50 femmes ont été lauréates de prix Nobel en 117 ans : bien que la place des femmes dans l’attribution de ce prix augmente depuis les années 2000, on ne peut pas parler d’égalité. Les femmes Nobel de sciences ne représentent qu’environ 3% des lauréats,  et la célèbre médaille Fields récompensant les mathématicien.nes (1 vote tous les 4 ans depuis 1936) n’a été attribué qu’à une seule femme : il s’agit de l’iranienne Maryam Mirzakhani en 2014.

L’effet Matilda serait-il en passe d’être dépassé ?

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *