Etat d’urgence sanitaire et droit du travail

- par Karine

logo-article
CUsai © Pixabay

En ce début de déconfinement, le gouvernement publie un guide du télétravail, rédigé avec les partenaires sociaux. Le télétravail est l’un des dispositifs qui participera à réussir un déconfinement « plus serein et progressif » selon Muriel Pénicaut . La ministre du travail précise en effet que le télétravail évitera « d’être trop nombreux sur le lieu de travail et dans les transports ».

Le développement massif du travail à domicile n’est pas la seule conséquence professionnelle de la pandémie du Covid-19. L’état d’urgence sanitaire a été décrété depuis le 23 mars et sera prolongé jusqu’au 10 juillet. Il permet au gouvernement de prendre des ordonnances dont certaines modifient le droit du travail dans le but de soutenir l’activité économique. Ainsi, il est autorisé « d’allonger la durée du temps de travail jusqu’à 60 heures hebdomadaires dans certains secteurs, ou encore d’imposer au salarié des jours de vacances ou de RTT, en dérogeant aux règles édictées par le Code du travail » (Source : France Info). Les confédérations syndicales avaient réagi à ces mesures temporaires et elles restent vigilantes quant à la reprise du travail au sein des entreprises. Sur leurs sites respectifs, la CGT, la CFTC, la CFDT répondent aux questions liées à la crise sanitaire.

Pour aller plus loin :

Droit du travail : depuis le confinement, les abus se multiplient. L’Express. 06/04/2020 (à lire en intégralité sur Cairn Info pour nos abonnés)

Coronavirus : « L’esclavage fait son retour en Inde », qui sape son droit du travail. Le Monde. 12/05/2020 (à lire en intégralité sur Cairn Info pour nos abonnés)

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *